Chiropractie

La Chiropractie est une thérapie manuelle et biomécanique qui s’est établie au cours des années comme forme de thérapie complémentaire bien efficace à la médecine officielle classique. L’objectif du traitement chiropracticien est de contrôler le bon fonctionnement de toutes les articulations d’un organisme et de reconstituer leur mobilité naturelle.

Des dysfonctionnements respectivement des restrictions de mobilité des articulations de la colonne vertébral, des ligaments, des muscles et des tendons peuvent avoir des conséquences sur l’ensemble du système nerveux et donc sur l’organisme entier. La production de la synovie (liquide articulaire) est réduite suite à une mobilité diminuée dans les articulations touchées. Lentement il en résulte une alimentation insuffisante des surfaces articulaires et ainsi une destruction des couches du cartilage. Les structures adjacentes (musculature et ligaments) se raidissent pour stabiliser l’articulation concernée. Les nerfs sortants entre les vertèbres sont également irrités et déréglés dans leur efficacité par l’inflammation. Les conséquences sont des blocages et des contractions qui conduisent généralement chez le cheval à un mal de dos et réduisent sa motivation et sa performance habituelle. Ces blocages (dysfonctionnements des unités de mouvement) sont traités par un „ajustement“, une méthode douce et très spécifique qui rééduque la mobilité d’une articulation spécifique de façon ciblée par un bref „coup“ rapide.

La plupart des chevaux sont exposés à des situations quotidiennes qui peuvent provoquer des blocages et dommages à la colonne vertébrale. Des causes possibles se trouvent parmi divers traumatismes (chute, trébuchement, glisser, incapable de se lever), sédentarité, selles inappropriées, mauvaise ferrure, mauvais montage, transports longs, anesthésies générales ou accouchements difficiles.

Les blocages peuvent apparaître au début tout à fait sans symptômes vu que le corps essaie de compenser dans une certaine mesure les restrictions de mobilité. Plus tard ils conduisent le plus souvent à des troubles de coordination musculaire et à des troubles de mobilité du cheval. Des boiteries non spécifiques, irrégularité de mouvement, raideur, usure inégal des sabots, atrophie musculaire, sensibilité de contact, changement de comportement, résistance sous la selle, transpiration asymétrique ou réduction de la transpiration peuvent être des symptômes pour un blocage et une indication de présence de douleurs.

La chiropractie peut être utilisée avec succès pour traiter des problèmes aigus aussi bien que chroniques et peut également être une mesure préventive efficace pour améliorer l’état de santé du cheval. Les conditions indispensables sont toutefois un examen médical approfondi du cheval entier et des connaissances orthopédiques et neurologiques qualifiées.